Rappels sur la physiologie de la fraise
 
1. Le fraisier subit de profondes transformations au cours des saisons, transformations qui permettront successivement :
sa survie dans les conditions de froid hivernal
la production des fruits
la production des stolons utilisés pour la multiplication végétative de la variété.
 
 
2. De l’initiation florale à la floraison:

Pour produire des fleurs, le méristème doit passer de l’état végétatif à l’état floral: c’est l’initiation florale qui comprend 3 phases successives :
l’induction florale
l’initiation florale proprement dite
la différenciation florale.
 
Attention aux excès de fumure azotée : tout ce qui favorise la vigueur retarde l’induction florale.


3. De la fleur au fruit

inflorescence ou bouquet : les bouquets sont rarement ramifiés au delà du stade 5.
fleurs : les variétés modernes sont bisexuées et peuvent donc s’autopolliniser.
fécondation : pour que le réceptacle grossisse et forme la fraise, il doit recevoir des régulateurs de croissance émis par les ovules fécondés; pour un grossissement régulier, il faut que de nombreux ovules régulièrement répartis soient fécondés.
 
 
 
Sol et fertilité
 
Bonne structure, excellent drainage, et sol équilibré sont les 3 facteurs essentiels d’une bonne culture de la fraise: sols riches en matière organique, aérés, drainants, mais à bonne rétention en eau (par exception, les sols sableux trop filtrants peuvent convenir sous condition d’une bonne maîtrise de l’irrigation fertilisante comme c’est le cas en Espagne dans la région de Huelva).

L’activité biologique du sol (vers de terre, bactéries, ...) est un facteur important pour le maintient du bon état des racines du fraisier; cet équilibre est est amélioré par l’apport d’acides aminés.
 
pH optimum du sol : de 5.5 (sols humiques) à 6 (sols sablon-limoneux) et 6.5 (sols silico-argileux).


Conseil

Apporter notre fertilisant pour un SOL RICHE à la plantation, en association avec l'engrais PLANTATION.




PayPal